Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Le feu a pris dans les combles du monument le plus visité d’Europe un peu avant 19 heures. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « destruction involontaire par incendie ».

Les pompiers de Paris étaient toujours en cours d’intervention, lundi 15 avril au soir, alors que des violentes flammes et de la fumée s’échappaient de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le feu a pris aux alentours de 18 h 50 dans les combles de la cathédrale, monument historique le plus visité d’Europe, ont indiqué les pompiers. Selon nos informations, il est parti d’un échafaudage, dans la partie supérieure de l’édifice. « Plusieurs centaines de pompiers sont mobilisées, indique-t-on à la Mairie de Paris. L’urgence est de maîtriser le feu et de sauver les œuvres, mais le site est très compliqué d’accès. »Suivez la situation en direct : Un important incendie est en cours dans la cathédrale Notre-Dame de Paris

  • La structure sauvée

Ravagée par les flammes, la flèche de la cathédrale s’est effondrée peu avant 20 heures. « Tout est en train de brûler. La charpente, qui date du XIXe siècle d’un côté et du XIIIe de l’autre, il n’en restera plus rien », a déclaré à l’Agence France-Presse André Finot, le porte-parole de Notre-Dame.

Après avoir craint de ne pas pouvoir sauver le beffroi nord, le chef des pompiers a ensuite annoncé que la structure de la cathédrale était sauvée. « On peut considérer que la structure de Notre-Dame est sauvée et préservée dans sa globalité », a indiqué le général Jean-Claude Gallet.

La couronne d’épines et la tunique de Saint-Louis, deux objets extrêmement importants pour les catholiques, ont été « sauvés » de l’incendie qui ravage Notre-Dame de Paris depuis lundi soir, a indiqué Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a salué la « chaîne humaine » qui s’est aussitôt mise en place pour tenter de venir à bout de l’incendie de Notre-Dame, « une épreuve terrible », et préserver les oeuvres. « Il y a une chaine humaine qui s’est tout de suite mise en place : d’abord les pompiers qui font un travail incroyable. Lorsque la menace des flammes sur les beffrois s’est faite plus importante on a eu très peur », a-t-elle déclaré aux journalistes. « Une chaîne aussi de solidarité, notamment pour la préservation des oeuvres », avec le recteur de Notre-Dame, le ministère de la culture, la ville de Paris, « nous avons mis des moyens en place pour récupérer les oeuvres et les objets du culte », a-t-elle poursuivi. « Nous avons des appels du monde entier, car c’est un drame pour le monde entier », a affirmé Mme Hidalgo.

La flèche de la cathédrale s’est effondrée peu avant 20 heures.
La flèche de la cathédrale s’est effondrée peu avant 20 heures. FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Vu de l’intérieur

Les premières images de l’intérieur de la cathédrale sont parvenues vers 1 heure du matin.

Philippe Wojazer / AP
PHILIPPE WOJAZER / REUTERS
  • Macron reporte son allocution, et promet de rebâtir

Emmanuel Macron, qui devait s’exprimer ce lundi soir et faire des annonces en réponse à la crise des « gilets jaunes », a décidé de reporter son allocution à mardi. Il s’est rendu sur place, avec le premier ministre, Edouard Philippe, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur, Laurent Nunez, et le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

« Comme tous nos compatriotes, je suis triste, ce soir, de voir brûler cette part de nous », a écrit le chef de l’Etat sur Twitter.

Emmanuel Macron@EmmanuelMacron

Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous.154 k14:05 – 15 avr. 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité65,7 k personnes parlent à ce sujet

Vers 23 h 30, le président de la République a pris la parole et annoncé que « le pire a été évité ». « Cette cathédrale, nous la rebâtirons » a promis le chef de l’état, annonçant la création d’une souscription nationale dès mardi pour financer sa reconstruction, ajoutant « nous ferons appel aux plus grands talents et nous rebâtirons Notre-Dame car c’est ce que les Français attendent, car c’est ce que notre histoire mérite, car c’est notre destin profond ».

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a dit « ne pas avoir de mot assez fort pour exprimer la douleur [qu’elle] ressent ». Elle a salué la « chaîne humaine » qui s’est aussitôt mise en place pour tenter de venir à bout de l’incendie de Notre-Dame, « une épreuve terrible », et préserver les oeuvres. « Il y a une chaine humaine qui s’est tout de suite mise en place : d’abord les pompiers qui font un travail incroyable. Lorsque la menace des flammes sur les beffrois s’est faite plus importante on a eu très peur », a-t-elle déclaré aux journalistes. « Une chaîne aussi de solidarité, notamment pour la préservation des oeuvres », avec le recteur de Notre-Dame, le ministère de la culture, la ville de Paris, « nous avons mis des moyens en place pour récupérer les oeuvres et les objets du culte », a-t-elle poursuivi. « Nous avons des appels du monde entier, car c’est un drame pour le monde entier », a affirmé Mme Hidalgo.Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

Anne Hidalgo@Anne_Hidalgo

Je n’ai pas de mot assez fort pour exprimer la douleur que je ressens face à #NotreDame ravagée par les flammes. Ce soir, tous les Parisiens et Français pleurent cet emblème de notre Histoire commune. De notre devise, nous tirerons la force de nous relever. Fluctuat nec mergitur.14 k15:14 – 15 avr. 20196 409 personnes parlent à ce sujetInformations sur les Publicités Twitter et confidentialitéLire aussi  L’« immense émotion » des politiques français devant l’incendie de Notre-Dame

  • Enquête ouverte et circulation bloquée

La préfecture de police de Paris a demandé aux badauds d’« éviter le secteur et [de] faciliter le passage » de ses véhicules. Tous les axes de l’île de la Cité, où est érigée la cathédrale, sont fermés, a annoncé la Ville de Paris. La municipalité a ouvert la halle des Blancs-Manteaux, dans le Marais, pour accueillir les riverains de l’île.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, confiée à la direction régionale de la police judiciaire, pour « destruction involontaire par incendie ». En raison des incertitudes qui pèsent sur l’origine de l’incendie, le parquet ne communique pas, à ce stade, sur le motif d’ouverture de l’enquête.

La cathédrale, construite entre le XIIe et le XIVe siècle, subit d’importants travaux depuis plusieurs mois, notamment pour nettoyer l’édifice, noirci par la pollution.La Fondation du patrimoine lance, mardi, une « collecte nationale »

Quelques heures après le déclenchement de l’incendie qui ravage, lundi 15 avril, la cathédrale Notre-Dame de Paris, la Fondation du patrimoine a annoncé qu’elle allait lancer, dès mardi, une « collecte nationale » pour la reconstruction de l’édifice.

« Pour répondre à de multiples demandes, la Fondation du patrimoine a décidé de lancer une collecte nationale pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris », écrit la fondation dans un communiqué.

Texte : lemonde.fr

Photo de couverture : rtl.fr


Related posts

Leave a Comment