Durant plus fort que Curry

Durant plus fort que Curry

Auteur de 31 points, Kevin Durant a permis à la Team LeBron de s’offrir le All-Star Game 2019 (178-164), dimanche, devant la Team Giannis emmenée par un Steph Curry qui jouait chez lui, à Charlotte.

Kevin Durant et Klay Thompson contre Stephen Curry. Le All-Star Game de la NBA, organisé cette année à Charlotte, a permis aux joueurs vedettes des Golden State Warriors, les grands favoris au titre, de s’affronter. A ce petit jeu, les deux premiers cités ont porté leur équipe, la Team LeBron, vers la victoire face à la Team Giannis (178-164), dimanche soir en Caroline du Nord.

On le sait, le match des étoiles se résume, depuis quelques années déjà, à quelques dunks spectaculaires et à de nombreux tirs à trois points lors d’une opposition sans trop d’efforts défensifs. LeBron James (19 points) a ainsi fait le show, servi près du cercle par deux anciens coéquipiers avec qui il a été champion: Kyrie Irving (13 points) et Dwyane Wade (7 points). En face, Giannis Antetokounmpo, habitué à “postériser” ses adversaires tout du long de la saison, s’en est donné à cœur joie et avait mis son équipe sur la bonne voie, inscrivant 20 points en première période (pour 38 au final).

#KyrieIrving finishes with 13 PTS, 9 REB, 6 AST, helping #TeamLeBron come away victorious in Charlotte! #NBAAllStar pic.twitter.com/KqrQwBHvyx— NBA (@NBA) February 18, 2019

Mais c’est donc “KD” qui a fait gagner la Team LeBron grâce à son adresse, qui fut parfaite dans le 4e quart-temps. Durant a fini à 31 points, à 6 sur 9 à longue distance, pour recevoir le trophée du MVP du match (comme en 2012), alors que Stephen Curry, chez lui, dans la ville où il a grandi, a justement eu plus de mal, avec 17 points mais à 4 sur 17 de loin. Les tirs primés de Kawhi Leonard (19 points), Damian Lillard (18 points) et Klay Thompson (20 points) ont également fait pencher la balance du côté de la Team LeBron.

De ce All-Star Game, on retiendra ainsi la bonne humeur entre les superstars de la ligue. Anthony Davis, légèrement blessé à une épaule et retenu à New Orleans lors de la trade deadline il y a 10 jours, a participé à la fête durant 5 minutes. En moins de temps encore sur le parquet, Dirk Nowitzki, invité par le commissionnaire de la NBA pour l’occasion, a brillé en rentrant ses trois shoots de loin. Le vétéran allemand ne sera pas du rendez-vous du ASG de l’an prochain, à Chicago. Les autres y seront. 

Par J-S Grond

Sports.fr

Related posts

Leave a Comment