Ronaldo retourne sur le banc des accusés

Ronaldo retourne sur le banc des accusés

Cristiano Ronaldo est attendu mardi au tribunal de Madrid pour régler ses comptes avec le fisc espagnol.

Pour son retour à Madrid, où il a évolué durant neuf saisons, Cristiano Ronaldo aurait sans doute aimé recevoir une ovation du Santiago-Bernabeu. Il devra plutôt se contenter d’une place sur le banc des accusés. Mardi, au lendemain du match de Serie A qui opposera la Juventus Turin au Chievo Vérone, l’attaquant portugais est attendu au tribunal de Madrid pour régler ses comptes avec le fisc espagnol. Une bonne fois pour toutes.

Une audience dont le verdict est d’ores et déjà connu. Epinglé par la justice en juillet 2017 pour avoir dissimulé la somme de 14,7 millions d’euros au fisc, des revenus liés à ses droits d’image qui ont transité via des sociétés basées aux îles Vierges britanniques et en Irlande, le quintuple Ballon d’or aurait décidé de plaider coupable et d’accepter sa peine de 23 mois de prison, assortie d’une amende de 18,8 millions d’euros.

Mais “CR7” n’ira pas derrière les barreaux, les peines inférieures à deux ans n’étant pas appliquées en Espagne aux personnes sans antécédent judiciaire. Un moindre mal, donc, pour le joueur de 33 ans, dont le salaire est estimé à 30 millions d’euros par an. Un Cristiano Ronaldo qui aurait tout de même formulé une petite faveur au tribunal, celle de ne pas entrer par l’accès principale, où l’attendront sans doute fans et journalistes.

Par Thomas Pisselet

Suivre @samoht_telessip