Abandonné par ses frères d’armes, ce policier a été …

Abandonné par ses frères d’armes, ce policier a été …

Tel semble avoir été la devise de quelques policiers, dont le rôle est, pourtant, de protéger et de servir, en commençant par leurs frères d’armes.

Pris en sandwich entre deux groupes de protestataires qui lançaient des pierres et autres objets, désespérant de ne pouvoir se fusionner et atteindre leur objectif qui était de fouler le macadam de Pétion-Ville, des policiers tentaient tant bien que mal de se protéger derrière leur bouclier tout en contenant la fureur des participants au mouvement lancé par l’opposition.

L’un des policiers a été touché par une bouteille enflammée lancée par un manifestant et a essayé sans succès d’éteindre les flammes qui étaient en train de brûler une de ses jambes tout en menaçant de s’étendre à tout son corps.

N’était-ce l’action de deux jeunes hommes non identifiés qui se sont improvisés bons samaritains, l’infortuné policier aurait pu se transformer en une véritable torche vivante, malgré la présence des autres agents qui n’ont pas levé le petit doigt pour le secourir, préférant s’arc-bouter à leur bouclier protecteur.

Les deux courageux inconnus ont même escorté, au péril de leur vie, le policier blessé, jusqu’au camion de la police stationné à quelques pas des autres confrères policiers.

Ce geste semble témoigner que manifestants et policiers se trouvent sur le même bateau et se retrouvent souvent du même coté de la barricade, sans savoir qui sera le protecteur ou le prestataire de services.

 

 

Related posts

Leave a Comment