Deux nouvelles écoles érigées dans le Sud et la Grand’Anse pour élargir le parc scolaire public

Deux nouvelles écoles érigées dans le Sud et la Grand’Anse pour élargir le parc scolaire public

Les mardi 28 et mercredi 29 janvier en cours, les responsables du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), ont procédé à l’inauguration officielle des écoles nationales de Mapou et de Source Jean-Jacques, situées respectivement à Corail dans le département de la Grand’Anse et à Aquin dans le département du Sud, a constaté Haiti Press Network

Améliorer l’accès et la qualité, tout en élargissant le parc scolaire, est l’objectif poursuivi dans la mise en place de ces écoles. Il s’agit de la 3e et 4e école publique inaugurée, après celles de Brésilienne et de Simon, situées respectivement dans la 3e section communale de Bainet (Sud-est), et dans la 1ère section communale de l’Anse-à-Veau (Nippes).

Ces établissements scolaires, constatons-nous, érigés dans des endroits extrêmement difficiles d’accès, où les besoins éducatifs sont réels, font parties des Écoles publiques à gestion communautaire (EPGC). Ils augmentent le dispositif d’infrastructures scolaires de l’État haïtien.

Financement et capacité d’accueil

La construction de ces écoles a été financée par la Banque caribéenne de développement (BDC) dans le cadre du projet « Pour une éducation de qualité en Haïti (PEQH) », supporté par la Banque mondiale et d’autres partenaires.

Comme les deux premiers établissements inaugurés en septembre dernier, les écoles nationales de Mapou et de Source Jean-Jacques possèdent huit (8) salles de classe au niveau fondamental (1er et 2e cycles) et deux classes pour accueillir les enfants du préscolaire.

En plus des classes équipées de mobiliers scolaires, ces écoles disposent chacune d’un bloc administratif, de 2 blocs sanitaires, d’un terrain de jeu, d’un réservoir, d’une cuisine et d’un réfectoire. Elles sont aussi équipées de panneaux solaires pour les alimenter en énergie.

Recevant respectivement un effectif de 393 et de 270 élèves, les écoles nationales de Mapou et de Source Jean-Jacques qui disposent de tous les conforts modernes, sont construites suivant les normes parasismiques et para-cycloniques.

Pour le bien-être des communautés

Selon les témoignages des communautés concernées, ces écoles marquent un grand point de progrès et de développement dans les localités où elles sont placées.

« Je suis content de voir mon école reconstruite. Elle a été balayée par le cyclone Mattew. Nous étions tous logés sous des bâches », a déclaré timidement Youri Sanon, élève de 3e année fondamentale à l’École nationale de Mapou.

Pour Jacqueline, élève de 5e année à l’École nationale de Source Jean-Jacques, avec l’érection de ces nouveaux bâtiments, c’est une nouvelle ère qui marque la vie de la communauté. « Je suis fière de ce nouvel espace. Un espace novateur dans lequel je compte désormais apprendre mieux », s’est réjouie Jacqueline, apparemment ouverte aux étrangers.  

Interrogés par HPN, les parents expriment aussi leur satisfaction. « Je dis un grand merci aux responsables de l’éducation du pays qui ont pensé aux enfants de ces confins du pays », a soutenu Josaphat, père d’un élève à l’école nationale de Source Jean-Jacques.  

De la nécessité de garder les bâtis propres

Présentant la fiche technique de chacune des écoles, le coordonnateur du PEQH, M. Schiller Caton, qui s’est montré satisfait de la gestion de l’espace physique des établissements, a attiré l’attention des communautés sur la nécessité de garder ces bâtis scolaires dans un minimum de propreté. Cela favorisera, dit-il, l’apprentissage des générations futures dans de bonnes conditions.

 

De son côté, le directeur général du MENFP, Dr Meniol Jeune qui a coupé le ruban inaugural de ces deux écoles, a rappelé tous les efforts conjugués par le ministère dans le souci d’améliorer l’offre scolaire à travers le pays. Invitant également la communauté à garder les écoles propres, le numéro 2 du MENFP en a profité pour saluer les gestes de solidarité des responsables de la BDC et remercié tous ceux qui ont participé à la réalisation de ces constructions.

Texte : Alix Laroche

Photos : Anderson Élien

Related posts

Leave a Comment

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.