« Haïti sous la menace d’un séisme majeur », Claude PREPETIT

« Haïti sous la menace d’un séisme majeur », Claude PREPETIT

Haïti demeure un pays à haut risque sismique. « Ce que la plupart des gens ne savent pas, régulièrement [le pays] est l’objet de dizaines de petites secousses, ou des centaines sans que l’on puisse les ressentir. Pourtant, l’appareil les enregistre », soutient le sismologue Claude PREPETIT intervenant ce lundi 2 avril.

Le seul problème, déplore ingénieur PREPETIT, c’est l’absence de mesures et de réelles dispositions pour qu’au moment où se produira le séisme majeur capable d’innombrables dégâts suivant la localisation de l’épicentre sur terre (séisme) ou en mer (tsunami), le pays soit équipé de son propre système de défense pour diminuer les risques.

« Haïti est sous la menace d’un séisme majeur ». Et Claude PREPETIT affirme qu’il n’y a aucun moyen d’éviter que ce tremblement de terre se produise vu l’énorme quantité d’énergie emmagasinée par depuis des années.

« Ce ne sont pas les ondes sismiques qui tuent les gens, c’est plutôt l’effondrement des bâtiments. À ce niveau, quelles sont les mesures prises par l’État pour réguler le secteur de construction ? Nous sommes toujours très vulnérables », s’est plaint le spécialiste.

Épinglant les plus hautes instances parce que n’ayant pas appris les leçons du séisme de janvier 2010, le chercheur attire l’attention de l’opinion sur l’inexistence d’un plan de contingence lequel aurait l’avantage de permettre à la nation haïtienne de mieux face aux situations d’urgence.

 Avec la tenue de séances de sensibilisations dans les écoles, on peut dire que quelques jalons ont été posés par des Organisations non gouvernementales (ONG), le Ministère intérieur et des Collectivités territoriales (MICT). Mais, pris à l’échelle nationale c’est loin d’être suffisant, affirme l’ingénieur sismologue.

De janvier jusqu’au mois de mars 2018, la terre a tremblé pas moins de 7 fois en Haïti dont 4 fois dans les Nippes (1er avril 2018, 14 mars de magnitude 3.5, 17 février dans les Nippes, 17 janvier dans les Nippes de magnitude 3.29).

Le Bureau des Mines et de l’Énergie (BME) publie régulièrement de concert avec l’Unité HydroMétéorologique (UHM) des bulletins sur la situation sismique du pays.

Kepsen MONESTIME

 

Related posts

Leave a Comment