Livres en folie 2020 : l’édition virtuelle comme solution…

Livres en folie 2020 : l’édition virtuelle comme solution…

La 26e édition de Livres en folie, « essentiellement virtuelle » à cause des consignes sanitaires pour contenir la propagation de la Covid-19, est lancée. 942 titres, 21 auteurs, autour de l’invitée d’honneur Evelyne Trouillot, seront en dédicace, a annoncé le directeur général du journal Le Nouvelliste, Max E. Chauvet, en conférence de presse, à la salle Franck de l’hôtel Montana, jeudi 4 juin 2020.

Le directeur du plus ancien quotidien francophone de la Caraïbe, conscient que la réalisation de cette 26e édition « est un défi à relever en ces temps difficiles », a salué avec entrain et reconnaissance le partenaire de toujours, la Unibank, et les sponsors comme le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l’Education nationale, la Brasserie de la Couronne, la BRH, la Fokal, le Conatel,  la Digicel et la BID…, restés sur le pont du navire à mener à bon port avec l’objet livre à partager avec le public dans le combat de la culture à répandre.

Comme un pied de nez, un acte de résistance à la Covid-19 à travers la lecture, chacun trouvera les titres désirés sur  le www.livresenfolie.com. Le site peut être accessible via un lien sur le www.lenouvelliste.com, le site d’informations le plus visité en Haïti et le www.unibankhaiti.com, celui de la première banque commerciale du pays.

« Le processus pour l’acquisition en ligne n’est pas compliqué », a assuré Max E. Chauvet qui a sorti l’argument financier, l’une des clés du succès de la plus grande foire du livre de la région.  

Le rabais de 40 % sur tous les titres est assuré ainsi que le bonus de 10 % aux usagers de la Unicarte. Sans discriminations, les usagers de toutes les autres cartes de crédit, Visa ou Masterscard, pourront faire leurs acquisitions. La carte Unibank Tout Kote, utilisée par plus de 400 000 clients, peut aussi être utilisée. Les comptes d’épargne ou courant hébergés à la Unibank peuvent être débités par les acheteurs. « La Unibank a mis toutes ses capacités technologiques au service de l’évènement », a indiqué le vice-président de la banque 5 étoiles, Guy Supplice, tablant sur une fièvre pour acheter les titres disponibles.

Anaïse Chavenet, Pdg de Communication Plus et de Nouveautés Plus, en charge du conditionnement et de la livraison pour cette édition « 100 % virtuelle », a étalé les options offertes aux lecteurs. Ils pourront choisir au moment de placer commandes sur le site www.livresenfolie.com plusieurs options. La livraison à domicile est disponible pour les résidents de Pétion-Ville, haut de Delmas, Turgeau, Bourdon, Pacot en échange d’un frais de 300 gourdes. Il y a l’option Pick Up, à Communication Plus et la livraison des commandes dans 12 succursales de la Unibank à travers le pays. Pour ne pas exposer les mains qui travaillent au conditionnement des commandes, il est décidé que les livraisons s’effectueront à partir du 22 juin, a indiqué Anaïse Chavenet qui table sur une explosion des commandes en ligne, loin des 200 à 250, la moyenne des commandes des précédentes éditions, quand la communion le jour de la fête Dieu était encore possible, sans risque.

Pour Emmelie Prophète Milcé, directrice du Bureau haïtien des droits d’auteur (BHDA) qui, à côté du site griyo.net mettra en ligne des titres, des classiques disponibles pour lecture, la 26e édition « peut être emblématiques ». « Elle sera forcément une belle édition », gage-t-elle, même sevrée des retrouvailles, des étreintes amicales qu’offre la grande messe du livre.

Le ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez, a fait l’éloge du livre, du travail de l’invitée d’honneur, Evelyne Trouillot, et de tous ceux qui œuvrent à la transmission de la culture. Livres en folie, à sa 26e édition, a donné plateforme à tout ça. Le ministère de la Culture, partenaire de la foire, travaille en ce sens. Le ministre Henriquez a exprimé son respect pour le travail de tous les acteurs de cette industrie. Grâce au numérique qui ouvre le champ des possibilités, l’objet livre pourra être accessible. «Un bon livre oxygène l’esprit », a indiqué Pradel Henriquez, citant Dany Laferrière pour situer les enjeux.

Pour cette édition résistance, le 26e, les lecteurs pourront faire leurs choix du 8 au 14 juin 2020… Seulement en ligne.

Roberson Alphonse, le Nouvelliste

Related posts

Leave a Comment

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.